Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 06:23
Une page se tourne pour Li Xue .

Eliminée en 8èmes de finale des Jeux olympiques 2016, la Française Li Xue vient très certainement de disputer sa dernière compétition sous le maillot tricolore. Une page qui se tourne pour une joueuse qui écume depuis plus de 10 ans le circuit international. Interview.

Li Xue, est-ce la fin de ton aventure en bleu ?

"Je pense oui. Après tant d’années entièrement consacrées au tennis de table, je crois que le temps est venu de privilégier ma vie de femme. Je me suis mariée récemment, et naturellement j’ai la volonté de fonder une famille. Je ne sais pas si je rejouerai un jour avec l’équipe de France mais ce n’est pas à l’ordre du jour. On fera le point d’ici 2-3 ans, en tenant compte de la situation des joueuses de l’équipe de France, de ma motivation et de ma santé. Je souhaite que les jeunes progressent rapidement vers le haut-niveau. Elles ont encore besoin de travailler dur pour pouvoir participer aux Jeux olympiques en 2020. J’ai déjà vécu deux olympiades dans ma carrière, ce serait bien qu’elles vivent cette expérience. En tout cas, j’espère pouvoir les aider à atteindre cet objectif. Parfois, j’entends dire que j’ai atteint le niveau que j’ai parce que je suis chinoise d’origine. Je pense que c’est une erreur. Le niveau que j’ai, je ne le dois qu’au travail que j’ai fourni depuis que je joue au tennis de table. Que l’on soit Chinois, Français ou de n’importe quel pays, la seule chose qui compte c’est de travailler quand tu es jeune. C’est le message que j’essaye de faire passer aux jeunes."

Une retraite internationale qui intervient juste après avoir réussi ta meilleure performance sur des Jeux olympiques…

"C’était un objectif personnel d’améliorer mon 16ème de finale à Londres. Dans tout ce que je fais, j’essaye d’avancer, de progresser, de faire mieux que la fois précédente. J’ai abordé les Jeux de Rio avec beaucoup moins de stress qu’à Londres. J’étais plus relâchée, je me suis dit que stress ou pas, il fallait tout faire pour gagner le match suivant. Je voulais me donner les moyens de faire quelque chose de bien. Grâce à l’expérience de Londres, je savais à quoi m’attendre. J’ai moins perdu d’énergie et de concentration dans les petits détails hors de la table. La proximité du village olympique m’a aidé à faire les choses à mon rythme. De manière générale, j’aime prendre mon temps que ce soit pour me préparer, pour manger etc."

Peux-tu évoquer la ferveur brésilienne ?

"L’ambiance est bien plus forte qu’à Londres. Pendant mon match contre Li Jie, une Brésilienne jouait en même temps, je n’entendais absolument rien. Ni le son de ma raquette, ni le juge-arbitre qui comptait les échanges pendant l’expedite. Je devais les compter moi-même dans ma tête. Au coaching également c’était compliqué d’entendre les conseils de Pascale Bibaut. Dans cette situation, le plus important était de rester concentrée sur mon jeu. On est habitués au silence dans les salles. C’est vraiment particulier une compétition avec autant de bruit mais j’ai tout fait pour que ça ne me perturbe pas."

Quel est le moment le plus fort de ta carrière en équipe de France ?

"Si je devais retenir un moment fort de ma carrière en équipe de France, ce serait surement ma qualification directe pour les Jeux de Londres. J’avais vu Xian Yi Fang jouer le tournoi de qualification olympique en 2008, je ne voulais surtout pas disputer une épreuve aussi stressante. Je me rappelle m’être accrochée pour battre une Coréenne sur un Open alors que j’étais blessée au poignet. C’était l’une des dernières compétitions avant la sortie de la liste des joueuses qualifiées pour les Jeux olympiques. Grâce à cette victoire très difficile, je savais que je me qualifierais directement.
En regardant en arrière, j’ai atteint tous les objectifs que je m’étais fixée : une médaille aux championnats d’Europe, me qualifier directement aux Jeux olympiques de Londres, atteindre les 8èmes de finale, être championne de France et faire partie des 35 meilleures joueuses du monde."

Tu es née en Chine, tu vis en France depuis de nombreuses années, comptes-tu rester en France ou retourner vivre en Chine ?

"Je suis à la fois Française et Chinoise. C’est difficile de comparer les deux modes de vie, je navigue et prend le meilleur des deux cultures. J’ai essayé de m’adapter à la culture française, au mode de vie, de comprendre les gens et parler la langue. Je veux prendre ce qui me semble bon dans chacune des deux cultures pour me construire. Je vis en France depuis maintenant 12 ans, ma belle-famille est Française, je veux continuer à vivre en France et rendre visite à ma famille en Chine pendant les vacances."

Programme TV

 

Mardi 16 aout 00h30-03h30 : Par équipes (F) France 3
Mercredi 17 août 17h00 : Match pour 3e place par équipe (H) Canal+ Sport/France 2/France 3 Et

00h30-03h30 : Par équipes (H) France 2

Une page se tourne pour Li Xue .

Partager cet article

Repost 0
publié par philippe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : a.s.minihy-treguier.t.t.
  • a.s.minihy-treguier.t.t.
  • : association tennis de table Minihy-Tréguier Bretagne côtes d’Armor 22
  • Contact

contact du club a.s.minihy-treguier t t

président du club: mr Le Marec Marcel   02.96.92.24.91

adresse mail :   mlemarec@hotmail.fr  

                                           ou

                 as-minihy-treguier-tt@hotmail.fr

 

 

 entrainement : le mardi à partir de 20 h 30 (loisirs et compétitions )

                        le jeudi de 18h à 19h ( loisirs et compétitions )

                       et le vendredi de  20h30 à 22h30 ( loisirs et compétitions )

 

Complexe Sportif LE MOIGNE
(près de la Picine)
22220 TREGUIER

Rechercher

Progression mensuelle

http://www.fftt.com/site/competition/classement/classement-departementa       

            

 

             

QR CODE

 

 

 

Calculez vos points gagnés... ou perdus !