Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 02:35
15 témoignages d’acteurs du PING sur les boosters [Partie 1/2]

C’est un sujet tabou, rarement abordé publiquement et pourtant il est connu de tous les pongistes, entraîneurs, dirigeants de clubs et autres personnes du milieu. L’utilisation des boosters en compétition officielle. Le sujet est sensible et très souvent animé entre les pros boosters et les anti-boosters. Nous avons souhaité en savoir un peu plus sur les raisons qui poussent tant de pongistes à utiliser des boosters tout comme ceux qui ne souhaitent pas en faire usage. Nous avons pour cela recueilli les témoignages de 15 acteurs du PING qu’ils soient joueurs, entraîneurs ou même revendeur.

 

Les boosters, le sujet tabou du tennis de table ?

 

Avant de vous dévoiler les témoignages, petite piqûre de rappel au niveau du règlement. Tout comme la colle rapide, les boosters sont interdits dans le règlement de l’ITTF. La question est simple. Si c’est interdit alors pourquoi tant de joueurs continuent à faire appel aux boosters ? La principale raison réside dans la capacité du produit à se rendre indétectable lors du contrôle des raquettes. Et le problème est bien lié à cette situation pleine d’ambiguïtés. Avec les évolutions technologiques et les progrès en chimie, l’ITTF adapte régulièrement son règlement pour ne pas fausser dira-t’elle les règles du jeu.

 

Booster sa raquette ?

           Booster sa raquette ?

 

 

Une faille dans le règlement de l’ITTF

 

Il y a quelques années, elle avait décidé d’interdire les picots lisses et elle s’était donné les moyens techniques et humains pour détecter les fraudes.L’ITTF a procédé de la même manière avec les boosters à la différence près qu’elle n’a pas su s’équiper d’outils assez performants pour appliquer le règlement et détecter les éventuelles fraudes. C’est dans cette faille que de nombreux pongistes se sont glissés jusqu’à devenir aujourd’hui une pratique normale et même toléré par les autorités. Est-ce que cette situation va pouvoir durer ? Est-ce quel’ITTF doit modifier son règlement et autoriser les boosters quitte a les réinterdire quand elle aura trouvé la solution miracle pour les détecter ? En attendant, c’est la politique du Pas Vu Pas Pris qui prédomine et cela semble satisfaire tout le monde. Bonne ou mauvaise pratique, chaque pongiste aura son propre avis sur la question.  

 

8 témoignages d’acteurs du PING sur les boosters

 

Romain Lorentz : (n°21)

Je ne sais pas si tous les joueurs boostent mais beaucoup oui. Tant que les contrôles ne nous l’interdit pas, nous en tant que joueur, on cherche a avoir la meilleure raquette possible donc voilà. Aujourd’hui limite tout le monde pense que c’est normal de booster puisque nos raquettes passent au contrôle. C’est les contrôles qui sont pas bon car il mette une règle qu’ils ne peuvent finalement pas faire appliquer. Je pense qu’il devrait l’autoriser jusqu’au moment où il trouverait un moyen de le détecter comme ça tout le monde serait obligé de faire sans.

 

Valentin Flore : (n°556)

 

Oui je booste en coup droit car comme tout le monde j’ai mal vécu la nouvelle réglementation. Le négatif du touché en remise n’est rien à côté de l’avantage d’être aussi puissant qu’un autre en faisant des plus petits gestes. Ensuite avec l’arrivée des Tenergy il y a 4, 5 ans je sais plus.. a littéralement changé les méthodes. Les plaques étant pré-boostées façon de parler.. La différence était beaucoup moindre.. Mais entre un mec qui joue avec des vrais Tenergy (des vrais j’ai dit ! Pas ceux qu’on achète à Dauphin hein ^^) boostés et un mec qui joue avec des Génius.. c’est un autre monde. Bon tout ça, sans encore parler de l’impact et de la différence avec les balles plastiques.. Je pense que la réglementation est légitime, comme l’anti dopage.. Après on détecte l’épaisseur, ça revient sensiblement au même. Les joueurs donnent 3 raquettes boostés à l’arbitre pour être à la limite. Mais je suis d’accord à partir du moment où tout le monde l’utilise je ne comprends pas.. Surtout que les boostes sont bios et même plus dangereux pour la santé. 

 

Emmanuelle Lennon : (n°40)

 

Me concernant je booste une plaque.. La réglementation ahah il n’y a plus de machine et les 3/4 des joueurs boostent.. Quand tu vois le booste chinois, tu vois qu’ils sont encore en avance.. C est mon point de vue.. En interne on parle ouvertement du booste, ça c’est généralisé je trouve. Il s’est développé dans le championnat de PROA et au Portugal, j’en ai pas encore parlé avec les joueurs.

 

Simon Gauzy : (n°1 français)

 

Je trouve ça ridicule d’interdire un produit qui n’est pas détectable aux contrôles des raquettes ! C’est quelque chose qui avantage encore une fois les chinois grâce à leur colle et leur plaque spéciale. Donc évidement la plupart des joueurs essayent d’avoir la meilleure raquette possible et la plupart du temps cela se traduit avec une utilisation du booster. Soit on le légalise soit on trouve un moyen de le détecter ! C’est un peu comme si un nageur gardait actuellement les anciennes combinaisons pour aller plus vite alors qu’il n’a pas le droit. C’est un peu le « non professionnalisme » de notre sport malheureusement.

 

Geoffroy Purkart : (Classé 19) – (Responsable STIGA France)

 

Je ne booste pas. D’une part car le règlement l’interdit et je ne suis pas du style à transgresser les règles ; et d’autre part car j’estime que mon matériel (STIGA) est suffisamment rapide. Cela m’a forcément à un moment donné posé un petit peu problème de jouer contre des boosters mais j’essaye de me concentrer davantage sur le jeu et mes propres sensations…

ChezSTIGA, nous avons vendu des « boosters » quand ils étaient autorisés mais lors deleurinterdictionparl’ITTF, nous les avons retiré de la vente. La raison avancée de l’interdiction de la colle rapide et des premiers « boosters » étaientlanocivitédesVOC pour la santé, aujourd’hui je crois que les « Boosters »sansVOC ne représente aucun risque pour la santé et ils ont été tout de même interdits.

Aprioril’enjeudel’ITTF était donc aussi de ralentir le jeu. L’information sur l’interdiction des « boosters »auraitdoncpû être plus claire de la part des instances, mais s’ils l’ont décidé c’est qu’ils pensent que l’utilisation des boosters n’aide pas au développement du tennis de table dans le monde, notamment sur le plan médiatique. Le souci c’est que le contrôle pour faire respecter ce règlement est très difficile,voir même impossible pour le moment. Je ne sais pas s’il faut l’interdire ou l’autoriser … de toute façon, il est naturel pour les joueurs et même pour les fabricants de matériel de vouloir augmenter les performances des raquettes … après il faut cependant respecter les règles du jeu.

 

Thomas Le Mansec : (n°270) (Entraîneur)

 

Je n’utilise pas de booster comme le booster falco ou le booster chinois (noir) qu’utilisent d’autres joueurs. Même si je sais qu’un paquet de joueurs colle avec ! Je n’utilise pas non plus la colle blanche. J’utilise la colle normale avec solvant. Je ne m’en sert qu’une seule fois pour le 1er collage. J’ai énormément de mal à coller avec la colle blanche. Mes plaques ne collent pas très bien et je les trouvent très molles. Je colle ma raquette, je la laisse à l’air libre pour que les solvants disparaissent avec les matchs officiels. Je la colle 10 jours avant les matchs comme ça, je reste dans la légalité, si je puis dire.. Il n’y a donc plus l’effet de la colle et aucun solvant dans mes plaques. Je reste dans la légalité. Je dois montrer l’exemple sur ce point de vue, d’autant que je suis entraîneur ! Il y a une réglementation, je l’applique ! C’est comme le code de la route ! Après, chacun choisit de le respecter ou non !

 

Clément Chobeau : (n°233)

 

Je ne booste pas puisque je pense que j’ai un jeu ou je dois avoir du contrôle et pas forcément des plaques trop rapide.. Ensuite le booste va la ramollir et en coup droit je préfère qu’elle soit dure.. Ca ne me dérange pas de jouer contre des personnes qui boostent. Si ça les arrange et qu’ils font moins de fautes avec, tant mieux.

 

Romain Ruiz : (n°103)

 

J’utilise les boosters depuis 2-3 ans. Je l’utilise car j’ai de meilleures sensations et ma raquette est plus rapide.

 

Fin de la première partie. je publierai la seconde partie des témoignages dans quelques jours.

 

   N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaire. 
 
                                                              a.s.minihy-treguier.t.t.
 
15 témoignages d’acteurs du PING sur les boosters [Partie 1/2]

Partager cet article

Repost 0
publié par philippe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : a.s.minihy-treguier.t.t.
  • a.s.minihy-treguier.t.t.
  • : association tennis de table Minihy-Tréguier Bretagne côtes d’Armor 22
  • Contact

contact du club a.s.minihy-treguier t t

président du club: mr Le Marec Marcel   02.96.92.24.91

adresse mail :   mlemarec@hotmail.fr  

                                           ou

                 as-minihy-treguier-tt@hotmail.fr

 

 

 entrainement : le mardi à partir de 20 h 30 (loisirs et compétitions )

                        le jeudi de 18h à 19h ( loisirs et compétitions )

                       et le vendredi de  20h30 à 22h30 ( loisirs et compétitions )

 

Complexe Sportif LE MOIGNE
(près de la Picine)
22220 TREGUIER

Rechercher

Progression mensuelle

http://www.fftt.com/site/competition/classement/classement-departementa       

            

 

             

QR CODE

 

 

 

Calculez vos points gagnés... ou perdus !